...les enfants frêles de Kerbaol, happés, saisis par ce que leur apprend leur éveil au monde,..., dépouillés de toute volonté de séduire,..., offrent leur paix intérieure... Le corps et l’esprit funambules, éprouvant cette symbiose de l’être avec son milieu,..., ce qui compte pour les libres enfants de Kerbaol, ce n’est pas tant le moyen d’expression que le fait d’exprimer, en toute jouissance, et de nager ainsi dans le bonheur, qui est de vivre pleinement. »

S. Tournepierre (Univers des Arts)

Martine Kerbaol, sculpteur d'oeuvres de petites tailles et de tailles monumentales, en bronze, en résine - Mentions légales - © Kerbaol 2010